North American Grade Potting Mixes and Mediums

Terreaux d’empotage et substrats Nord-Américains

Les jardiniers nord-américains profitent d’une grande diversité dans l’offre d’amendements et de mélanges de terreaux. Il existe tant de noms différents, de types de produits et de promesses lancées qu’il est difficile de trouver la qualité dans tout cela. Comme le choix d’un foyer pour de nouvelles racines est aussi important que le choix de la plante elle-même, il est préférable de garder à l’oeil la qualité du substrat, et de ne pas tenir compte uniquement du prix. Mais le prix, bien sûr, n’indique pas toujours la qualité du produit.

Commençons par un survol du sujet. L’éventail des produits utilisés dans l’industrie va de la tourbe de sphaigne grossière et fibreuse à des mélanges d’empotage complexes. Tous ont ou peuvent avoir leur utilité, mais aucun n’est complet comme matière première unique. On tente d’adapter les matières premières pour en faire un bon remplacement pour les sols minéraux naturels ou, dans le cas de plantes spéciales comme les orchidées, on remplace leur milieu par un environnement artificiel, qui ressemble au milieu où elles préfèrent croître. Pour cela, on utilise différentes matières que l’on adapte. Certaines fonctionnent mieux que d’autres et sont plus faciles à utiliser. La sphaigne forme la base de la grande majorité des mélanges d’empotage offerts en Amérique du Nord.

Leurs autres composantes varient et peuvent comprendre l’écorce compostée (pour sa porosité, son volume et ses caractéristiques chimiques), le compost de feuillage (fertilité et complexes organiques), la perlite (porosité), la vermiculite (pour sa rétention des nutriments et sa capacité d’échange cationique), le sable (porosité), la mousse de polystyrène (porosité), les billes d’argile (porosité), la bagasse (résidu de canne à sucre), les écorces de riz, la chaux (contrôle du pH), le bran de scie (non recommandé) et bien d’autres. Tout cela pour créer un substitut adéquat au sol minéral. On utilise très peu de sols minéraux dans les mélanges d’empotage, sauf du sable et, dans certains cas, de la terre à jardin riche en éléments organiques. Plus le matériau est dense (comme le sable ou l’argile), plus son expédition est coûteuse, d’où une baisse de popularité de ces matières. Lorsque les matières sont combinées correctement, elles peuvent former la base d’un excellent système sans sol pour la culture, puis être fertilisées selonles besoins de la plante.

L’industrie verte est vaste et diverse en Amérique du Nord. Les horticulteurs de partout ont leur propre opinion sur comment obtenir la meilleure récolte. De nombreuses cultures peuvent également accroître le nombre de combinaisons que peut désirer l’horticulteur. Certains jardiniers préfèrent un pH différent, ou une autre porosité, et il est coûteux de faire préparer ses propres mélanges spéciaux. Dans le marché, on retrouve des mélanges de base, et c’est ce qu’ils sont: une base tout usage, que l’on peut modifier selon les besoins du jardinier. Comme ils sont toujours vendus en grosse quantité, on les appelle "mélanges en vrac". Les composantes individuelles, comme la mousse de sphaigne, la tourbe et l’écorce, sont aussi vendues en vrac, même dans le commerce au détail.

Les mélanges en vrac sont des mélanges modifiés comportant deux parts de tourbe blanche et une part de perlite. On leur ajoute de la chaux pour que le pH tamponne (avec un peu de chance) autour de 6,0, et suffisamment de microconstituants pour atteindre de bons rapports entre ceux-ci. La chaux qui contrôle le pH est rarement suffisante une fois les trois premiers mois de culture passés. La fertilité du mélange est nulle et la porosité dépend de l’endroit d’où provient la tourbe et de la perlite. Que faire alors?

Optez pour CANNA SUBSTRA en version pour l’eau dure ou pour l’eau douce. Substra fournira aux plantes les bons éléments dans les bonnes proportions, tout en contribuant à contrôler le pH et à dépasser cet obstacle. Les composantes du mélange remplissent les sites d’échanges cationiques dans les mélanges en vrac, vous donnant les résultats espérés. La gamme CANNA TERRA est conçue pour l’usage dans les situations où le pH est mieux tamponné, ce qui se produit dans les substrats ayant une meilleure capacité d’échange cationique, ainsi qu’un rapport initial de nutriments corrigé et stable. Utilisez donc CANNA Substra pour les mélanges en vrac, généralement vendus en gros ballots de mélanges comprimés, et CANNA Terra pour les substrats de plus grande qualité.

Rate this article: 
Aucun vote pour l'instant